• 894 visits
  • 4 articles
  • 137 hearts
  • 423 comments

The Beginning 18/08/2014

The Beginning


*tapote sur son clavier* ... *remarque qu'elle est en direct* Ah. Hiiiiiiiiiiiiii, les terriens. Non, ce n'est pas Anne Onyme. Cette chèvre est trop occupée avec Nagi-Nadesh-fic et ParanoxSunshine pour venir ici. Et Freestyle-Swimmer, on en parle même pas ! D'ailleurs, si on a pondu Jinkx-Monsoon, c'est pour remplacer ce blog, puisque, très bientôt, sa fiction yaoi sera terminée. Triste, n'est-ce pas ? Mais bref, vous vous demandez sûrement qui je suis.

Alors, je vous arrête tout de suite, je ne suis pas une des personnes qui se trouvent sur l'image ci-dessus ! Moi, je suis simplement l'une des nombreuses hôtesses de ce blog. Je bosse pour Anne Onyme, en gros. Je m'appelle Alaska Thunderf*ck 5000 et je viens de la planète Glamtron. Je suis un extraterrestre, mais chez vous, on appelle plutôt ça une Drag Queen. Un travesti pour les incultes. Pourquoi avoir engagé une femme avec un pénis, au lieu d'une femme tout court ? D'abord, parce que ma patronne est baka. *rires* ... Ce n'est pas drôle : Anne est une vraiment baka. Ensuite, c'est à cause de sa fiction. Pourquoi ? Parce que l'héroïne - ? - de son récit est justement une Drag Queen. Pas de panique, il n'y aura rien de bizarre ! Votre auteure sait ce que vous recherchez ; il n'y aura que du yaoi, comme vous en avez vu dans Freestyle-Swimmer. Hiiii, ça sera même encore plus gay ! Et, pour le scénario, vous pouvez compter sur elle pour le rendre hypeeeer intéressant. *relit le scénario* Enfin, j'espère... *se bouffe les ongles*

The Beginning


*prend le micro* J'appelle maintenant les yuristes ! Rassemblement ! Rassemblement, bitches ! Ahem, ahem. Bon, peut-être que tous les accros de yuri sont partis, mais, si vous êtes encore là, écoutez-moi bien :

CETTE FICTION EXISTE AUSSI EN VERSION YURI ; 'FAUT JUSTE ALLER DANS LE BLOG SECRET POUR LA LIRE !

*coche une case sur sa liste* Voilà, ça, c'est fait... Quoi ? Vous êtes encore là ? J'ai oublié de dire un truc ? *regarde la liste* Ah ouaaaaaaaais. *s'éclaircit la gorge* En fait, à la fin des chapitres, il y aura aussi des jeux organisés par les hôtesses du blog, blah blah blah... Donc, vous pourrez aussi perdre du temps avec nous, si ça vous chante. C'est tout. *son téléphone sonne* Allôôôôôôôôôôôô ? *se fait engueuler par Anne* Ah ouais, f*ck, je dois aussi parler de ça.

Bref, je m'occupe aussi du Sommaire et de la Newletters, donc...

Si vous voulez être prévenu de la sortie d'un chapitre, blah blah blah c'est ici :

❤...

Un commentaire et vous êtes dans cette liste. Les places sont illimitéééééééées...


The Beginning
Hiiiiiiiiiiiiii. C'est moi.

Hum, voici maintenant le Sommaire :

Page 1
The Beginning
Prologue + Inscriptions
Extrait
Chapitre 1


VOILÀ ! J'ai enfin fini la présentation générale ! Il me reste une dernière chose à faire avant de pouvoir filer et lire du lemon dans le bus ❤

Prochain article : Au moment venu, le prologue de la fiction et les inscriptions d'OCs verront le jour. Là, vous pourrez faire la connaissance d'une nouvelle hôtesse. Laquelle ? C'est à vous de choisir ! Les votes sont ouverts !

The Beginning
The Beginning
The Beginning
Vous avez quatre possibilités : soit Adore Delano, soit Courtney Act, soit BenDeLaCreme, soit moi, Alaska Thunderf*uck !


Évidemment, je vais égorger ceux qui votent pour moi. J'ai une tête à vouloir remettre les pieds ici ?



C'est tout pour aujourd'hui ! À bientôt et n'oubliez pas : VIVE ALASKA THUNDERF*CK ! *le téléphone sonne* Allôôôôôô ? *se fait engueuler par Anne* Oups, 'me suis trompée de phrase. Je voulais dire : VIVE ANNE ONYME. *Anne la remercie au téléphone* De rieeeeeen. *raccroche* Bitch. Bref : VIVE LE YAOI ! À bientôt !

Byyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyye.

Prologue + Inscriptions 03/09/2014

Avant de plonger concrètement au c½ur de l'histoire, regardons déjà qui a gagné le dernier vote pour devenir la nouvelle hôtesse ! *roulement de tambour* La gagnante est...

Prologue + Inscriptions
COURTNEY ACT ! ~ *arrive comme une star... puis se casse la gueule en glissant sur une peau de banane* Itaï ! Qui est le singe qui a mangé une banane sur MON tapis rouge ?
Anne : Tsss, c'est sûrement Alaska. 'Va encore falloir que je diminue son salaire !
Courtney ACT : Bref ! *se tourne vers le public* Merci beaucoup à tous ceux qui m'ont choisie ! Je vous aime, je vous aime, je vous aime, je vous aime, je vous aime, je... *trois ans plus tard* ... vous aime, je vous aime, je vous... *trente ans plus tard* aime, je vous aime, je vous aime, je vous aime... *un siècle plus tard* ... je vous aime, je vous aime, je vous aime, je vous aime, je vous aime, je vous aime, je vous aime, je vous aime, je vous aime, je vous aime, je... *tout le monde est mort*
Bon, pour ceux qui sont encore vivants, je vais révéler quelques informations à propos de la nouvelle fiction d'Anne Onyme ! Premièrement, elle s'est inspirée - pour la 3ème fois - d'un vieux film. Cette fois-ci, il s'agit de la trilogie de Fantômas, elle-même basée sur le roman de Pierre Souvestre. (Huhu, je dois avoir l'air intelligente en disant des trucs que les gens savent pas !)

Maintenant que vous êtes un petit peu plus informés, let's see la fiche de la fiction ! Celle que vous attendiez tous !

Prologue + Inscriptions


Titre : No Tea, No Shade, No Fantômas
Auteure : Anne Onyme
Genres : Crossover - Yaoi - Action - Comédie - Romance - Drame - Surnaturel
Description : Après avoir démasqué un espion, Jerick Hoffer, jeune flic de 25 ans, devient le bras droit du commissaire de sa brigade. Puis, un an plus tard, son chef part à la retraite, lui léguant ainsi son titre... C'est alors qu'une montagne de responsabilités lui tombe dessus. Non seulement, il doit lutter de toutes ses forces pour ne pas succomber au charme de son nouveau partenaire, le lieutenant Yamazaki, mais il doit également veiller sur un enfant de 9 ans, gérer plusieurs enquêtes et... attraper Fantômas.

Qui est Fantômas ? Bonne question. Est-ce qu'il existe ? Cela reste à prouver.


/!\ Attention Incohérence : Dans cette fiction, Anne triche avec les âges. Donc, c'est normal que certaines fonctions soient exercées par des jeunes. (Après tout, vous ne voulez pas du lemon avec des vieux de 50 ans, je me trompe ?)

Voilà pour l'histoire ! Vous êtes tous intéressés, hein ? (Si ce n'est pas le cas, fermez bien vos maisons ce soir, parce que je sais où vous habitez....)

Well ! Passons aux choses sérieuses, maintenant ! Bon, je sais que mon blabla, c'est comme du pipi dans un violon : tout le monde s'en fout. Mais si vous ne m'écoutez pas... vous êtes morts. (Haha, ça vous fait flipper l'écriture noire, hein ?) Brefouille, revenons à nos moutons. Heu, à nos inscriptions, je veux dire !

Voici les conditions d'inscriptions, justement :

1. Vous devez être inscrit dans la liste des prévenus.
2. Vous devez suivre la fiction jusqu'au bout. (Ne prenez pas ça à la légère, c'est vraiment chiant de gérer et de développer l'OC de quelqu'un qui n'en a rien à foutre de son travail !)
3. Vous devez faire un effort pour que votre personnage soit original.
4. Interdiction absolue de faire des Mary-Sue ! (Cherchez sur Google si vous ne savez pas ce que c'est ! Mais ne me demandez rien, j'suis pas si informée que ça... Et interdiction de vous moquer de ma couleur de cheveux !)
5. Anne prend 6 personnages au maximum (Essayez de varier le sexe des personnages, si possible)
6. Sachez que vous ne participerez pas forcément à la fiction. Anne ne choisit que les meilleurs ! (Et elle favorise aussi les fidèles lecteurs - surtout ceux qui n'ont jamais pu lui soumettre d'OC)

Prologue + Inscriptions


Et puisqu'Anne est spéciale, chaque formulaire est différent. Donc choisissez bien celui qui vous intéresse le plus. WARNING : Pas plus d'un personnage par fiche !

1er Formulaire : LE GAMIN/LA GAMINE

Nom :
Prénom :
Sexe :
Âge : obligatoirement 9 ans
Nationalité :
Description physique précise :
Caractère :


2ème Formulaire : L'AMI/L'AMIE

Nom :
Prénom :
Sexe :
Âge : obligatoirement + de 20 ans
Nationalité :
Description physique précise :
Caractère :


3ème Formulaire : LE TRAÎTRE/LA TRAÎTRESSE

Nom :
Prénom :
Sexe :
Âge : obligatoirement 25 ans
Nationalité :
Description physique précise :
Caractère :


4ème Formulaire : LA PHOTOGRAPHE

Nom :
Prénom :
Sexe : obligatoirement féminin
Âge : obligatoirement 25 ans
Nationalité :
Description physique précise :
Caractère :
Information supplémentaire : Elle est en couple avec lui


5ème Formulaire : LE MAIRE

Nom :
Prénom :
Sexe :
Âge :
Nationalité : obligatoirement américain
Description physique précise :
Caractère :


6ème Formulaire : L'HÔTESSE

Fiche d'inscription de l'hôtesse :
Nom :
Prénom :
Sexe : obligatoirement féminin
Âge :
Description physique précise :
Caractère :


LES INSCRIPTIONS SONT FERMÉES !


Voilà, c'est tout pour les inscriptions ! *soupire* Ouf, on en a enfin fini avec l'administratif... Maintenant, on peut faire quelque chose de plus important... C'est-à-dire :

JOUER !!!


Prologue + Inscriptions
Prologue + Inscriptions
Prologue + Inscriptions
Allez-y, criez tous de joie avec moi ! Un, deux... trois ! YAAAAAAAY !! ~ Vous savez à quoi on va jouer, ladies ? Nous allons jouer à... *minute blonde* Heu, je sais pas, en fait... *regarde sa fiche d'instructions*

Ah ouiii ! Je sais, je sais ! Nous allons jouer à "Êtes-vous un Psychopathe ?" !! (Ouais, c'est pas un titre rassurant, mais croyez-moi, ce n'est pas dangereux. Enfin... je crois.)

Aujourd'hui, nous allons voir si vous êtes des psychopathes ou pas. Comment ? C'est très simple ! Les psychiatres ont créé un test psychologique qui, à première vue, paraît tout bête. Mais, en vérité, il est un peu tordu.
Si vous parvenez à trouver la clé de l'énigme, alors - selon les psy' - vous pensez comme un psychopathe. Ou alors, vous êtes un psychopathe.


Vous êtes prêts à tenter le coup ? Oui ? Alors c'est parti pour le test : "Une jeune femme va aux funérailles de sa mère. Là, elle rencontre un homme merveilleux et en tombe follement amoureuse. C'est le coup de foudre. Hélas, elle ne connaît ni son nom, ni son prénom. (Et encore moins son numéro de téléphone) Puis, quelques jours plus tard, cette demoiselle tue sa propre s½ur. Pourquoi ?"

Hihi, si vous pensez connaître la réponse, envoyez-la vite par commentaire ! (Mais pas de triche, hein ! Sinon, ce n'est plus amusant !) PS : Tous les psychopathes auront un lien dans le prochain article !

Anne : Qu'est-ce que tu fiches encore là, Courtney ?! C'est l'heure de mes nouilles, j'ai faim ! Va vite me faire à manger, sinon je te vire !

Prologue + Inscriptions


Prochain article : Attachez vos ceintures, parce que le 1er chapitre de la fiction va sortir ! Là, vous allez également découvrir la réponse de l'énigme citée ci-dessus. À bientôt !

Extrait 30/11/2014

Chapitre 1 ~ ♂x♂ ver. 26/02/2015

Chapitre 1 ~ ♂x♂ ver.


(Recoloriage fait par moi : pas touche)

No Tea, No Shade, No Fantômas : Chapitre 1 ~ I'm every woman



La Moisson Porte-Malheur. Jinkx Monsoon en anglais, avec un « k » pour le style. C'est ainsi que Jerick Hoffer, une fois transformé en Drag Queen, se nommait. À la base, ce personnage féminin qui, d'une certaine manière, faisait partie de lui-même, n'était destiné qu'à une chose : se produire sur scène, devant un public raisonnable, dans un modeste cabaret à Seattle. Cependant, de fil en aiguille, le jeune artiste s'éloigna progressivement du monde du spectacle, jusqu'à complètement changer d'orientation. Non, non ; pas totalement. Ce brave garçon à la crinière rousse était toujours gay. En réalité, seule sa carrière s'était tournée vers d'autres horizons. Des horizons un peu moins amusants que le théâtre, le chant et la danse, à vrai dire...

Arrestations, enquêtes, poursuites... Oui, vous l'avez compris : Jerick Hoffer travaillait dans la police. Grâce à son talent de comédien, couturier, maquilleur et surtout grâce à son alter-égo, Jinkx Monsoon, il s'était fait engagé dans une petite brigade à Seattle. Ce n'était pas exactement le FBI, mais cela ne l'empêchait pas d'être chargé d'importantes missions, pour lesquelles son rôle de Drag Queen était primordial. Certes, d'autres travestis étaient - dans le sens physique - bien plus féminins que lui, or personne – je dis bien personne ! – ne pouvait adopter l'attitude de Jinkx. Car Jinkx n'était pas qu'une femme ; Jinkx était plusieurs femmes - et si, par « plusieurs », vous pensez à « un million », alors Jinkx était un million de femmes réunies dans un seul corps... d'homme.

I'm every woman ! It's all in me !


« Pourquoi devenir flic et abandonner la vie de star ? » Telle était la question - question fréquemment posée. Jerick répétait toujours : « Dans la vie, soit on poursuit ses rêves, soit on garde les pieds sur Terre et on gagne de l'argent. Moi, j'ai choisi de poursuivre mon rêve : gagner de l'argent. » Cette réponse philosophique laissait souvent les gens perplexes – surtout s'ils n'étaient pas fans de citations -, or elle expliquait le choix du travesti à merveille. C'est vrai, quoi. À quoi bon s'accrocher à un espoir, s'il ne nous permet même pas de payer le loyer de l'appartement ? Non, décidément, Jinkx Monsoon, en illuminant les cabarets de Seattle – aussi bien pouvait-elle le faire -, ne recevait pas assez de billets pour vivre convenablement. Voilà pourquoi, après avoir économisé pendant plusieurs mois, ce cher Jerick entra à l'école de police.

Après de longues études, sa vie devint donc calme et paisible ... Peut-être trop, d'ailleurs. Mais, cela ne dura que deux courtes années, le temps qu'il s'adaptât au rythme de la brigade. Une fois les 730 premiers jours écoulés, sa carrière prit définitivement de l'importance. Ses missions de repérages et d'arrestations étaient sérieuses à ce stade. Il n'était plus le petit nouveau qui s'habillait en fille pour décorer le commissariat, faire rire les chefs et servir le café ; Jerick était un maître du déguisement ; la perle de l'équipe. Son boss, une certaine Sharon Needles, voyait en lui un avenir très prometteur. Et elle ne se trompait pas en disant cela ! Car, en pleine guerre contre un petit groupe de mafieux, le jeune Hoffer joua un rôle si primordial que, un an plus tard, il remplaça la commissaire Needles, alors que celle-ci partit sans regret à la retraite. Comment Jerick avait-il fait ça ? Oh, ce n'était pas compliqué...

À cette époque, un jeune policier connu sous le nom de Micah Hawkins rejoignait la brigade de Seattle. Son CV était excellent et, bien vite, il plut à tous ses collègues. Sa culture générale les épatait, son sens de l'humour les amusait, sa gentillesse les touchait et son travail acharné leur permettait de se reposer sur lui. C'était l'homme idéal. Needles l'adorait et lui vouait une confiance aveugle...
Mais voilà ; une confiance aveugle restait une confiance aveugle. Personne ne s'était douté une seule seconde que, derrière le brave Micah, se cachait un traître ; un espion ; un être diabolique qui, pour empêcher la mafia de se faire arrêter, songeait sans relâche à de nouvelles combines pour guider la police sur des fausses pistes... Comme vous pouvez le voir, Monsieur Hawkins était donc bien parti pour pigeonner les flics pendant des années.

Mais c'était sans compter l'intervention de Jinkx Monsoon !

En effet, si notre chère Drag Queen ne l'avait pas démasqué – même si c'était par hasard -, Micah serait encore en train de troubler le travail de la justice américaine.

*


Un soir d'hiver, en pleine période de Noël, alors que le commissariat fermait pour la première fois depuis le début de l'année, Jerick, comme un idiot, oublia la clé de son appartement au bureau. Futé. Avec empressement, il y retourna donc, pensant n'y rencontrer personne. Bien évidemment, il se trompait. À peine fut-il entré dans le hall de réception – une minuscule pièce baignant dans le noir -, qu'il entendit une voix familière résonner au loin. Très vite, après avoir fait quelques pas dans le couloir, il remarqua que Micah était là, dans son bureau, pendu au téléphone. Piqué de curiosité, Hoffer ne put s'empêcher d'écouter sa conversation... Espionner un espion, c'est le comble. C'est ainsi qu'il découvrit le pot aux roses.
- À... À qui est-ce que tu parles ?! Rugit-il, en sortant brusquement de la pénombre.
Monsieur Parfait sursauta et son portable tomba, malgré lui, au sol. Du coup, il s'énerva et Jerick vit enfin son vrai visage. Un visage déformé par la colère, comparable à celui d'un démon.
- Je parle au Père Noël, andouille ! Depuis quand est-ce que tu m'espionnes ?
- Depuis assez longtemps pour comprendre qui tu es vraiment, Micah Hawkins ! Fais tes prières, bitch, parce que j'appelle Needles tout de suite !
Joignant l'acte à la parole, le rouquin s'empara rapidement de son téléphone et composa le numéro du boss. Mais Micah n'était pas prêt de se rendre. Mieux valait fuir lâchement que finir en prison ! Par conséquent, il grimpa sur sa chaise, adressa un doigt d'honneur à Jerick, ouvrit la fenêtre du bureau et sauta - sachant qu'il ne risquait rien depuis le rez-de-chaussée.

Hélas, le destin voulut tout de même qu'il se cassât la figure, en glissant sur le verglas, et que la commissaire Needles vînt elle-même, une heure plus tard, l'humilier et l'arrêter devant ses collègues, tous plus choqués les uns que les autres...

*


C'est ainsi que Jerick Hoffer devint le sauveur de la brigade et... le pire ennemi de Micah. Mais, puisque cette dernière croupissait en prison, notre héros n'avait rien à craindre.

Bref, à 25 ans, cette Drag Queen était une policière très respectée, bénite par son ancienne supérieure et désormais cheffe du commissariat. Ce n'était pas tous les jours faciles, mais le pire était encore à venir, donc... Bon. Les aventures de Jerick Hoffer/Jinkx Monsoon ne faisaient que commencer !

*


De tous les bureaux du commissariat, celui de Jerick était de loin le plus grand et, d'après lui, le plus beau. C'était le résultat d'une violente explosion de couleurs vives ; il était rempli de photos de Drag Queens, de fournitures kitsch, de lampes fluorescentes, de lettres de remerciements, de vieilles médailles ; en gros, il respirait la joie de vivre de Seattle. Même si sa secrétaire, une certaine Kira Sena, lui répétait sans cesse – avec une pincée de désespoir dans la voix - que son repaire ressemblait plus à une chambre d'adolescente qu'à un bureau de commissaire, Hoffer l'envoyait toujours paître, prétextant qu'il « avait besoin d'un endroit confortable pour travailler ».

- Toc toc toc ! Lança gaiement la secrétaire, sans réellement toquer à la porte du bureau. Je vous dérange, commissaire ?
Elle se faufila dans la pièce, sans attendre la réponse. Elle prit ensuite place en face de son chef, sur une chaise en plastique de couleur rose pétante. Physiquement, Kira ressemblait à un ex-mannequin. Elle avait de longues jambes, de fines lèvres brillantes, des cheveux rouge pétant et des yeux scintillants. C'était l'incarnation du dynamisme. Jerick s'entendait merveilleusement bien avec elle, ils avaient beaucoup de points communs.
- Qu'est-ce qui t'amène, Kira ? S'enquit le rouquin, en quittant ses documents des yeux.
- J'ai une petite surprise pour vous !
Avec un large sourire aux lèvres, la secrétaire déposa une enveloppe de format A4 sur le bureau. Hoffer l'ouvrit immédiatement et constata qu'il s'agissait d'un curriculum vitae. Tiens, quelqu'un rejoint la brigade ? Mais, avant-même d'avoir pu lire les trois premières lignes d'introduction, son corps entier se figea. Ses yeux restèrent bloqués sur l'unique photo du document.
- Qui... Qui est-ce ? Prononça-t-il difficilement.
- Hé hé, il s'agit de votre futur partenaire ! J'ai déjà tout organisé, il arrivera bientôt à Seattle.
Cachant son trouble, Jerick parcourut enfin un bout de texte : Sousuke Yamazaki, 25 ans. Son cliché le présentait avec un sourire éclatant – trop éclatant -, des perles turquoise en guise d'yeux, des traits sans défaut, des mèches ébouriffées et ... que dire de plus ? Il était magnifique. Le commissaire, sans même en voir plus, devinait que son corps devait être tout aussi parfait. Par mégarde, il demanda alors :
- Quelle est sa situation ?
Kira éclata de rire.

Rouge comme un piment, le rouquin tenta immédiatement de se rattraper :
- Pas sa situation amoureuse, hein...
- Oui, oui, commissaire, si vous le dites. (Elle s'efforça d'étouffer ses ricanements) En fait, il s'apprête à rejoindre la brigade en tant que lieutenant. Si vous examinez son parcours, vous remarquerez qu'il a beaucoup voyagé pour perfectionner ses aptitudes physiques.
En effet, selon le CV, il avait vécu en Australie et au Japon avant d'arriver à Seattle. Intéressant.
- Il a commencé sa formation la même année que vous, compléta Kira. (Elle fit un clin d'½il à Jerick) Huhu, ce qui vous fait déjà un point commun.
- Oh, arrête...
Soudain, le sourire de la secrétaire disparut.
- Non, sérieusement. Reprit-elle, en s'éclaircissant la gorge. Nous avons besoin d'un type comme lui ici. Donc, s'il-vous-plaît, ne vous laissez pas éblouir par sa belle gueule. N'oubliez pas que ces derniers temps, nous avons constaté que le taux de criminalité a doublé. Il faut rester concentré !
Le rouquin fut refroidi par son changement de ton. Toutefois, il hocha sagement la tête, sachant pertinemment qu'elle avait raison. Cette femme avait toujours raison...

Pourtant, à chaque fois que ses yeux retombaient sur la photo de Sousuke, ils ne pouvaient plus s'en détacher. C'était comme une pierre précieuse ; Jerick avait envie de la garder pour lui tout seul, il voulait l'enfermer dans un coffre-fort dont personne n'aurait l'accès. Bien sûr, ce n'était pas la première fois qu'il bavait ainsi devant un homme. Mais rares – voire quasi-inexistants – étaient les collègues qui lui plaisaient. En fait, le rouquin n'avait jamais connu le poison qui tue : l'amour. Ses relations se résumaient toujours à des soirées arrosées, dont on se souvenait à peine les lendemains. Et puis, pour un travestit, ce n'était pas facile de trouver quelqu'un. En général, soit les hétéros étaient déçus en apprenant que Jinkx avait un pénis, soit les homos étaient réticents à l'idée de sortir avec un mec hyper-efféminé. Pas cool, hein.
Mais Jerick restait positif ! Ce Sousuke Yamazaki était peut-être différent. Pour devenir lieutenant à son âge, il devait probablement être aussi intelligent et ouvert d'esprit que lui. Pourquoi ne le serait-il pas ? Enfin ! Laissons le petit Hoffer rêver. Les fantasmes étaient gratuits, après tout. Le temps que son partenaire arrivât, il était libre d'imaginer tout ce qu'il voulait.

Avalé la ciguë ♫ Gouté le poison qui tue ♫ L'amour encore et toujours !


Ahem. Redevenons sérieux...

Il existait, dans un quartier fortuné de Seattle, une immense villa, dont les murs étaient fraîchement recouverts de peinture crème, et dont tous les voisins étaient verts de jalousie. Cette demeure avait récemment été achetée par une famille allemande, composée uniquement de deux adultes et d'un adolescent... et peut-être d'un chien aussi. Ils vivaient dans ce petit paradis depuis presque un an, et ce, sans jamais avoir connu de souci particulier. Vraiment ; même les envieux les laissaient tranquilles. Hormis les comportements hypocrites de ces derniers, rien n'était assez méchant pour être qualifié d'attaque personnelle. C'était le paradis, je vous dis !

Enfin... C'était le paradis jusqu'au soir où il se manifestât.

Le ciel était noir et nuageux. La Lune brillait à peine. Pas une seule trace d'étoiles là-haut. Il ne manquait plus que la pluie et le brouillard pour créer l'ambiance parfaite. Quoique...Il n'en avait pas besoin, au fond. Lui-même symbolisait la terreur. Qu'il vînt la nuit, le jour, en hiver ou en été, c'était pareil : il accomplissait toujours sa mission. Et, ce soir-là, pendant que le quartier dormait paisiblement, il allait encore prouver.
Intégralement vêtu de noir, il fondait dans la nuit, comme un sucre dans une tasse de thé. Personne ne le voyait. Seul son masque bleu pâle était susceptible de le trahir – et encore ! Grâce à son expérience, à son argent (volé), à ses sbires et à son intelligence, il trouvait toujours un moyen d'échapper au pire. Il était si précautionneux que, même après une année complète d'activité à Seattle, personne n'avait réalisé que le taux de criminalité avait doublé à cause de lui – et seulement lui.
- La police est tellement faible, de nos jours. Soupira-t-il en arrivant devant la grande villa.
Il fallait le relever, ça : lui qui rêvait d'interminables courses-poursuites, comme au cinéma, il était terriblement déçu. Mais, heureusement, cela changerait bientôt ! « Pourquoi ? » me demandez-vous ? Eh bien, ce soir-là, en cambriolant la villa des Allemands, il ferait en sorte de ne pas passer inaperçu. Tout simplement.

Après tout, Fantômas était probablement l'un des meilleurs criminels que cette Terre n'eût jamais connu. Titiller la police de Seattle sans se faire attraper était un jeu d'enfant pour lui. Le commissaire Hoffer avait intérêt à bien se préparer, car l'homme au masque bleu était prêt à révéler son existence pour de bon. La guerre des déguisements ne faisait que commencer ! Alors... Qui, entre la Drag Queen et le malfaiteur au visage inconnu serait le plus fort ?

À eux de nous le faire découvrir.

À suivre...

Chapitre 1 ~ ♂x♂ ver.


Courtney : Et c'est ainsi que se termine le premier chapitre ! (Comment ça, "il est trop court" ?)

Bon, d'accord, j'admets qu'il est bref, mais je n'y peux rien, moi ! Je suis une simple hôtesse ! Et je suis blonde, en plus ! (C'est mon boss qui m'a forcée à dire ça.) Mais, bon, puisque le début de la fiction n'a pas duré assez longtemps, rallongeons l'article avec mes conneries ! Je sais que vous aimez ça, huhu.

Commençons avec la réponse de la dernière devinette ! Vous vous en rappelez tous, n'est-ce pas ? Non ? Bon, alors voici un petit rafraîchissement : "Une jeune femme va aux funérailles de sa mère. Là, elle rencontre un homme merveilleux et en tombe follement amoureuse. C'est le coup de foudre. Hélas, elle ne connaît ni son nom, ni son prénom. (Et encore moins son numéro de téléphone) Puis, quelques jours plus tard, cette demoiselle tue sa propre s½ur. Pourquoi ?"

Ceux qui ont trouvé la bonne réponse, selon les psychiatres, sont des psychopathes. Alors, qui parmi vous, petites yaoistes perverses, a réussi le test ? Voici les liens des gagnantes :



Félicitations !! Pour celles qui n'ont pas trouvé la clé de l'énigme, la voici : "La jeune femme tue sa s½ur... pour revoir l'homme aux funérailles."

Heureuses soient celles qui se sont gourées, parce que cela prouve qu'elles ne sont pas psychopathes ! (Sauf Satsu, parce qu'elle a émit une hypothèse qu'une personne rationnelle n'aurait jamais faite)

Voilà, c'était le premier jeu du blog, j'espère qu'il vous a plu ! Si vous voulez rejouer avec une autre Drag Queen, revenez nous voir au prochain chapitre ! *pleure* Oui, en effet, j'ai terminé mon boulot ici ! Vous allez tous me manquer !

Anne Onymoney : C'est bon, c'est bon. Tu chialeras à la fin de l'article ou quand tu t'envoleras pour l'Australie, mais pas maintenant. Un peu de professionnalisme, nom de Diou !

Vous avez raison, boss ! Je continue ! Ahem, ahem... Alors, puisque je ne serai pas la prochaine hôtesse, il va falloir désigner une autre Queen. Et, cette fois-ci, les votes seront uniquement basés sur des noms. Voici les possibilités :

1) Bebe Zahara Benet
2) Jujubee
3) Venus D-Lite
4) Jiggly Caliente
5) Roxxxy Andrews
6) Darienne Lake
7) Katya Zamolodchikova




(Mais, à cause de la flemmardise aiguë du boss, il est uniquement possible de voter sur le Chapitre 1 de l'article yaoi. Sorry...)

Voilà, c'est terminé pour moi ! Mais, avant de partir, il faut que je fasse quelque chose d'intelligent...

Chapitre 1 ~ ♂x♂ ver.